Laveur de moto – Ph. B24

Avec la ruée des motos made in China en direction du Burkina Faso, Ouagadougou mérite plus que jamais sa renommée de capitale des deux roues. Ce qui n’est pas pour déplaire à certains jeunes gens. En effet, une race de petit boulot est en train de prendre un nouvel essor : le lavage de motos.

Jean-Marie Nacoulma, 21 ans, est l’un de ces « doucheurs » de moto. Il a quitté son Manga natal pour venir à Ouagadougou se chercher. Cela fait maintenant environ un mois qu’il a commencé ce travail. Il estime que le métier nourrit son homme.  Avec le fruit de ce travail, notre jeune débrouilleur a construit une maison pour son père.

Lisez l’article lié à cette vidéo en cliquant ici.

Je me débrouille à Ouaga : Laveur de moto

A propos de l’auteur
-

Un commentaire

Tu peux utiliser HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>