“Tous les projets que nous avons lancés connaitront un heureux aboutissement” Eric Bougouma

by Willy SAGBEpublished on 2021-05-17

Up Next

Le nouveau restaurant dénommé « La pléiade » a ouvert ses portes ce vendredi 28 mai 2021 à Ouagadougou. Ce joyau se veut un cadre de prestation de services. Constitué de salle polyvalente, de salle de billard, de salles VIP, de salles de rencontre, de bar et de restaurant, le restaurant « La Pléiade » est ouvert à tout le monde sans distinction et prend en compte toute célébration. Ce restaurant se veut un cadre de détente et également un endroit pour faire des affaires. Pour Jacqueline Boni, la promotrice du restaurant, c’est un sentiment comblé qui l’anime après vingt ans d’expériences dans la gastronomie. « Ce rêve devenu réalité n’a été possible que grâce au soutien de nombreuses personnes, des proches et amis et d’autres pour qui leur démarche faisait écho pour qu’en quatre mois de travail, la pléiade voit le jour. Elle est donc un lieu de transmission d’expériences, de pratique, de savoir faire en matière culinaire, et aussi un lieu de rencontre, d’échange », a-t-elle fait savoir. Pour elle, la pléiade, c’est d’abord un restaurant, c’est la plénitude, un complexe total, c’est un groupe de personne qui sont dans l’excellence, selon ses mots. « Quand vous rentrez ici, vous avez les salles de réunion, de rencontre en tête à tête, de cuisine africaine européenne ; mexicaine parce que nous avons voulu donner une touche autre que nous avons l’habitude de voir au Burkina. La cuisine, c’est une histoire d’amour. Rien n’était fait pour que je sois dans la cuisine, mais l‘histoire d’amour m’a amené dans la cuisine et j’ai aimée et chérie. Aujourd’hui, nos déposons nos baluchons dans la restauration place assise », a-t-elle expliqué. Selon Jean Marc Poadiagué, le manager du restaurant, la pléiade est un cadre complet qui fait dans la gastronomie, le divertissement et le travail. « C’est tout un art culinaire des spécialités africaine, européenne, mexicaine. C’est un cadre d’enchanteur qui permet aux gens ou à différentes institutions qui veulent se retrouver, de fléchir sur leur congé. Il y a une salle dénommée Adèle d’une capacité de cinquante à cent cinquante places, toutes équipées de modalités de la nouvelle génération. La pléiade a aussi sa piscine qui permet aux uns et autres de pouvoir se détendre, l’aquagym qui permet à tout un chacun de pouvoir se rééduquer en natation. C’est donc un cadre complet », a-t-il indiqué. Joël THIOMBIANO (stagiaire) Burkina 24

4 mois ago