Zéphirin DiabréLa marche du 29 juin 2013, organisée par l’opposition politique burkinabè contre la mise en place du sénat, et de façon générale contre la politique du gouvernement, a été réprimée par les forces de l’ordre et occasionné des blessés. Le chef de l’opposition politique rejette la faute sur les forces de l’ordre.

Zéphirin Diabré donne les raisons de la répression de la marche du 29 juin à Ouagadougou

A propos de l’auteur
-

4 commentaires

Tu peux utiliser HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>