Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) « se porte très-bien ». « Il n’y a pas l’ombre d’un nuage entre les membres de la direction du parti », déclare le premier vice-président Salif Diallo, lors d’un point de presse ce 1er septembre 2014 à Ouagadougou. Quant « aux démissionnaires entre griffes (…), ce sont des individus instrumentalisés » dont le départ […]

Voir plus

A l’appel du mouvement « Balai Citoyen » dont certains venus de Québec pour la cause, des Burkinabè de Montréal sont sortis manifester pour dire non à la mise en place du sénat au Burkina et mettre en garde contre la modification de l’article 37. Des ressortissants africains et des Québécois leur ont prêté main forte. « Non […]

Voir plus

Pendant que les élections visant à désigner les représentants des collectivités territoriales au sénat se déroulaient dans le calme à Ouagadougou, l’opposition a rebeloté ce 28 juillet à la Place de la Nation contre le sénat et la modification de l’Article 37 de la Constitution. Cette fois-ci, il n’y a  pas eu de gaz lacrymogènes […]

Voir plus

  Tolé Sagnon, président de la Coalition contre la vie chère (CCVC) a délivré le message de la coalition sur la vie chère, la modification de l’article 37 et la mise en place du sénat lors du meeting du 20 juillet 2013.

Voir plus

Lors de sa mission au Québec où il a rencontré les Burkinabè de Québec, le Ministre d’État, chargé des relations avec les institutions et des Réformes politiques, Arsène Bognessan Yé a accordé un entretien exclusif à Burkina 24. Les grandes questions du moment ont été abordées, en l’occurrence la tension autour de la mise en place […]

Voir plus

Le 09 juillet 2013, les Burkinabè de Quebec étaient face au ministre d’État chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques à L’Université Laval de Québec. Les questions d’actualité, notamment les réformes politiques dont le Ministre d’État est en charge, mais également celles relatives à la gouvernance électorale.

Voir plus

Les manifestants à la marche du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) ce 6 juillet 2013 ont été hués par les riverains massés au bord du trajet.

Voir plus

Assimi Koanda estime à des milliers les marcheurs à la … marche pour la paix du 6 juillet 2013. Même si au départ, le CDP disait ne pas se comparer à la marche de l’opposition du samedi 29 juin 2013, le secrétaire exécutif national du parti au pouvoir a fini par lâcher cette phrase au […]

Voir plus

Le CDP a mis les grands moyens pour mobiliser des manifestants à la Place de la Nation. Assimi Koanda, secrétaire exécutif national du CDP, les estime à des milliers et pense que « mêmes les aveugles peuvent voir » cette mobilisation.

Voir plus

« Comme tous les burkinabè, l’opposition a appris par voie de presse, que le parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès, invite ses militants ce Samedi à une marche pour je cite, exprimer son soutien  à l’œuvre de paix du Président Blaise Compaoré, à son programme et aux réformes politiques. Fin  de […]

Voir plus

Un monde fou, à l’appel des partis d’opposition, est sorti manifester ce samedi 29 juin, jusqu’à affronter les gaz lacrymogènes. Ils étaient environ 50 000 selon l’opposition et dans la foule, on pouvait entendre et scander ou lire sur des pancartes divers slogans, mais tous hostiles au pouvoir en place. Derrière l’apparente diversité des revendications la […]

Voir plus

La marche du 29 juin 2013, organisée par l’opposition politique burkinabè contre la mise en place du sénat, et de façon générale contre la politique du gouvernement, a été réprimée par les forces de l’ordre et occasionné des blessés. Le chef de l’opposition politique rejette la faute sur les forces de l’ordre.

Voir plus